Mais où va donc l'Europe ? (Suite-2/2)

Mis à jour : 25 avr. 2019


Poursuivons notre analyse de la situation européenne.


Chiffres comparatifs entre 4 grands pays de l’Union Européenne + USA + Chine


La France cumule les handicaps économiques :

Taux de dépenses publiques très élevé / Taux de redistribution le plus élevé / Taux de chômage très élevé / Taux de chômage des jeunes très élevé / Age de départ en retraite le plus jeune / Taux d’emplois marchands le plus faible / Nombre d’élèves en apprentissage très faible / Durée d’indemnisation du chômage très longue / % du salaire garanti très important / Montant maximal des indemnités de chômage très élevé ….tous ces critères font de la France un paradis utopique sur Terre mais certainement pas un pays responsable. La France n’est pas faite pour travailler. Sa chute parait inéluctable.


L’Europe est challengée par la Chine

· L’Europe a inventé la révolution industrielle. Elle a dominé le monde en maitrisant les sciences, en assurant les plus grandes découvertes et en exportant ses produits aux quatre coins du monde.

· Puis tout a soudainement changé avec la montée de la politique des loisirs (surtout en France) et la montée en puissance de la Chine. En 40 ans la Chine est passée du stade de misère absolue au stade de puissance technologique et économique majeure. Et nous.. nous avons continué à nous voter nos petits plaisirs.

· La Chine, qui a connu les occupations étrangères de 1842 à 1945 (ce qu’elle appelle le siècle des humiliations), est bien placée pour savoir ce qui arrive aux pays qui sont faibles et dépendants des autres.

· La Chine a donc décidé de maîtriser toutes les technologique dont elle a besoin….et elle a justement besoin de toutes les technologies maitrisées par les USA, l’Europe et le Japon.

  • Dans l’aéronautique, la Chine veut devenir concurrente d’Airbus et de Boeing.

  • Dans le spatial le Chine ambitionne d’aller bientôt sur la Lune et sur Mars.

  • Dans le domaine du ferroviaire, la Chine dispose déjà du plus grand réseau de TGV du monde et de la plus grande production mondiale de trains.

  • Dans le domaine automobile, le marché chinois est à lui seul aussi gros que celui des USA et de l’Europe réunis. La Chine a l’intention de s’imposer avec la voiture électrique pour laquelle elle est déjà leader en moteurs électriques et en batteries.

  • Dans le domaine des biens d’équipement, la Chine est en train d’acquérir son autonomie. Le programme « made in China 2025 » lui apporte la robotisation et les méthodes « industrie 4.0 ».

  • Dans le domaine du nucléaire, la Chine met au point une nouvelle technologie nucléaire à combustible liquide, seule capable de faire face aux besoins du monde à venir.

  • Dans le domaine de la pharmacie et des biotechnologies la Chine prépare son rattrapage.

  • Dans le domaine de la cosmétique et du luxe les Chinois ont bien l’intention de développer leurs propres marques….pour dominer le monde, comme au temps des routes de la soie.

  • Dans le domaine des technologies digitales, les Chinois se sont rendus indépendants des GAFAM. Ce qui n’est pas le cas de l’Europe.

  • Chine et USA se disputent le leadership dans « l’Intelligence Artificielle ».

  • La Chine est en avance dans la technologie des télécommunications 5G

  • Dans le domaine des technologies vertes et des villes intelligentes la Chine investit massivement et crée des villes nouvelles.

  • Enfin dans les « énergies renouvelables » c’est encore de Chine que viennent tous les panneaux solaires et les rotors d’éoliennes.

· Le marché national chinois est tellement important (environ 1/3 ou plus du marché mondial dans tous les domaines) qu’il permet aisément à la Chine de devenir leader mondial pour tous les produits.

· Nous ne prenons pas la Chine au sérieux car nous la condamnons à priori pour son système politique. Nous ferions mieux de chercher à la comprendre !


La politique de l’Euro pousse les Etats Européens dans les bras de la Chine

· De nombreux pays de l’Union européenne, très axés sur les services (activités à faibles gains de productivité mais qui doivent augmenter leurs salaires comme les autres), voient chaque jour leur compétitivité en Euro se réduire (c’est le cas de la France), alors que l’Allemagne, très axée sur l’industrie, voit sa compétitivité s’améliorer. L’écart de compétitivité en Euro entre la France et l’Allemagne atteint maintenant 25%.

· Dans l’impossibilité de dévaluer leur monnaie et ne pouvant pas restructurer facilement leur économie, certains pays voient dans la Chine un allié pour faire face à leurs difficultés. Ainsi 18 pays européens, dont 13 appartenant à l’Union européenne (le dernier en date est l’Italie), font appel à la Chine pour se développer.

· Par ailleurs, les USA s’éloignent de l’Europe pour mieux se défendre face à la Chine.

· L’Occident des individualismes politiques fait ainsi le lit de la Chine en Europe, donnant un sens concret « aux nouvelles routes de la soie » que les Chinois visionnaires préparent.


Certains membres remettent en cause le périmètre de l’Union européenne

· Les Anglais ne sont pas tous fous, pas plus que les électeurs de Donald Trump aux Etats Unis, ou ceux de la coalition en Italie. Ils ont tous pris conscience que la mondialisation leur apportait le malheur et qu’il était temps pour eux de changer de politique.

· Ainsi, pour la première fois, un membre très important de l’UE souhaite quitter l’UE pour retrouver sa souveraineté. C’est la Grande Bretagne 2ième plus important membre de l’UE. Cette sortie, si elle se confirmait, constituerait un réel séisme et pourrait donner des idées à d’autres.

· Le risque de rester dans l’UE est exagéré et il serait beaucoup plus simple de changer l’Union européenne de l’intérieur plutôt que d’en sortir pour faire du chacun pour soi.


Les tensions commerciales USA-Chine créent de nouvelles pressions sur l’Europe.

· La Chine qui peut moins facilement exporter vers les USA va se retourner vers le marché européen pour maintenir son niveau d’exportation.

· Le succès de la Chine est indispensable à la survie du Parti qui la dirige. Voilà pourquoi la Chine fera tout, même au détriment de l’Europe, pour poursuivre son développement.

· Les USA qui souffrent d’un déficit massif avec la Chine vont mettre la pression sur l’Europe pour restaurer l’équilibre de leur économie.

· Comment changer les politiques européennes pour être capables de résister à ces nouvelles pressions quand certains pays de l’Union européenne sont déjà proaméricains ou prochinois ?

· C’est le défi auquel, nous, Européens, devons faire face.


Quelle nouvelle stratégie pour l’Europe ?

Quel jugement porteront sur l’Europe les historiens du 21ième siècle ?

Il nous appartient d’écrire notre futur.

A cet effet 7 grandes décisions nous apparaissent vitales pour engager les 7 virages à 180 degrés qui sont nécessaires :

  • 1. Il s’agit d’abord de relancer l’emploi en France, seule source de richesse pour une région sans ressources minières ou énergétiques. Plus d’emplois marchands et plus de temps de travail constituent les deux piliers d’une politique économique responsable. Les réformes essentielles doivent porter en priorité sur ces sujets. Nous devons cesser de nous battre sur le partage d’un petit biscuit et au contraire construire une grosse galette commune.

  • 2. Il s’agit de reconstruire notre système d’éducation qui délaisse tant de jeunes. L’Education et le travail sont nos seuls espoirs de progrès, l’éducation facilitant en outre le travail. Il s’agit d’arrêter de distribuer les diplômes comme les pochettes surprises, ou de pratiquer la discrimination positive pour compenser l’absence d’éducation réelle de certains.

  • 3. Il s’agit de repenser notre système d’immigration qui ne doit pas vider les pays en voie de développement de leurs meilleurs éléments. A nous, au nom de la vraie solidarité, d’assurer notre propre avenir sans vider les autres pays de leurs ressources clés. Nous devons au contraire, comme le fait la Chine, aider l’Afrique à construire l’avenir de ses futurs 4,4 milliards d’habitants de 2100, en envoyant des milliers de techniciens Européens et en construisant les infrastructures dont les Africains ont besoin. Qui est la plus solidaire : l’Europe ou la Chine ?

  • 4. L’Europe doit se donner les moyens de maitriser les technologies clés (économie numérique, intelligence artificielle, Internet européen, GAFA européennes, industrie 4.0, batteries pour véhicules électriques, technologies vertes, …etc.). Nous sommes trop absents dans tous ces domaines.

  • 5. Certains membres de l’Europe du Sud, dont la France, doivent apprendre à maitriser leurs dépenses publiques exagérées et irresponsables, et assurer un équilibre de leurs finances ainsi que le reflux de leur dette.

  • 6. L’Europe doit se donner les moyens de relancer ses investissements dans les infrastructures. L’Europe investit moins de 5,0% de son PIB dans ses infrastructures, quand la Chine investit 45,0% du sien pour préparer son avenir. L’investissement d’aujourd’hui, c’est l’emploi de demain. Nous brûlons notre chandelle par les deux bouts !

  • 7. Les Etats membres de l’UE doivent repenser l’intégration européenne. La Chine et les Etats Unis sont des nations intégrées qui peuvent décider de leur avenir. L’Europe doit devenir une entité tout aussi efficace. La création de la Confédération France-Allemagne, objet de notre prochain article constitue la première étape de cette nouvelle construction européenne à engager.


Chers Amis industriels

L’Europe a un passé. Il nous revient de lui construire un avenir.

A mardi prochain, si vous le voulez bien pour parler du futur de la France et de l’Allemagne.

Jacques Leger



Retrouver tous nos articles sur : https://www.homo-industrialis.com/

Posts récents

Voir tout

Vers un nouveau monde

Conséquences du coronavirus Dernier article : N° 50 Le coronavirus rebat les cartes et oblige tout le monde à se repositionner. Que va devenir le monde après le coronavirus : Plus de solidarité ? Plus

Barenton Confiseur

Nous reprenons le titre du célèbre livre d'Auguste Detoeuf sur le bon sens. Nous vous en conseillons la (re) lecture. Article N°49 Supplément du jour : conséquences du coronavirus Il devient de plus

© 2019 par la maison d'auto-édition Publishroom