Graphiques : USA-France-Allemagne-Chine

Cher lecteur industriel,

Au cours des semaines précédentes, nous avons présenté séparément les modèles économiques américain, français, allemand et (pas encore) chinois.

Les graphiques valant mieux que les discours, je vous propose cette semaine de comparer graphiquement, sujet par sujet, ces 4 économies censées construire le Monde et l'Europe de demain.


Rappelons la population française et son peu de potentiel de travail.

Rappelons en parallèle la population allemande et sa structure industrieuse.


Le schéma se passe de commentaires. Ne cherchez pas ailleurs pourquoi la France est en difficultés.


En termes de PIB en milliards de $, USA et Chine font la course en tête.

L’Europe pourrait jouer un rôle si elle était unifiée.

Tout le monde est très endetté (soit au niveau de l’Etat (USA, Europe), soit au niveau des entreprises (Chine), soit au niveau des ménages (Chine, USA).

Dette et Chômage sont les deux impotences de la France

Du fait de son très faible taux de travailleurs marchands (seulement 28,1%) la dette sur la tête de chaque travailleur marchand français (le seul qui puisse rembourser par son travail) est énorme à 467 000 $.

Le % des chômeurs ramené aux travailleurs marchands (il n’y a pas de fonctionnaires chômeurs) est également énorme en France.

La Chine garde des niveaux de salaires qui troublent le commerce mondial

En termes de salaires horaires complets, USA, France et Allemagne sont au même niveau, mais la Chine, en moyenne, reste très compétitive avec des salaires qui restent à environ 1/3 des salaires complets occidentaux.

En termes de charges et impôts, les USA se démarquent pas le bas.

Seule la Chine prépare son avenir

L’Occident n’épargne pas (2% à 5% du PIB) et donc n’investit pas (2% à 5% du PIB) pour préparer son futur, contrairement à la Chine (qui investit et épargne 45% de son PIB) et qui veut devenir le pays le plus moderne du monde.

La force d'un pays sans pétrole, c'est le travail marchand

La France cumule les handicaps : une très faible population marchande qui crée de la valeur commercialisable (La France a 13,4% de la population d’écart avec l’Allemagne soit plus de 8,0 millions de travailleurs marchands qui manquent pour relever notre balance commerciale et notre économie).

Le nombre d’heures marchandes par habitant et par an est dramatiquement faible en France (435 heures). Nous créons donc très peu de richesses, comment pourrions-nous en distribuer !

En Allemagne c’est 30% de richesse de plus crée par habitant tout en travaillant 10% d'heures en moins par an car ils sont 47% plus nombreux à travailler dans le secteur marchand / Aux USA 60% de plus par habitant / …sans parler de la Chine qui fait la course du travail en tête !


Nous produisons le moins de travail marchand par habitant de tous les pays développés du monde.

Voilà le problème français qui devrait faire l’unanimité des diagnostics et des solutions. Au lieu de cela, on discute sur la signification des indicateurs.

Le potentiel de travail de la Chine est véritablement astronomique

Ramenée en taille effective, la Chine du travail écrase le monde. Elle peut remplacer la France en travaillant 8 minutes de plus par jour, l’Allemagne en travaillant 15 minutes de plus par jour. Elle peut rester pour longtemps « l’usine du monde ».

Chers Amis industriels,

Quand on n’a pas de pétrole, les idées ne suffisent plus ! Il faut surtout du travail marchand.

Nous devons donc être beaucoup plus nombreux à travailler dans le secteur marchand pour augmenter le « gâteau national » afin que chacun puisse voir sa part augmenter.

Chers amis industriels, réinventons notre industrie.


Jacques Leger



Posts récents

Voir tout

Vers un nouveau monde

Conséquences du coronavirus Dernier article : N° 50 Le coronavirus rebat les cartes et oblige tout le monde à se repositionner. Que va devenir le monde après le coronavirus : Plus de solidarité ? Plus

Barenton Confiseur

Nous reprenons le titre du célèbre livre d'Auguste Detoeuf sur le bon sens. Nous vous en conseillons la (re) lecture. Article N°49 Supplément du jour : conséquences du coronavirus Il devient de plus

© 2019 par la maison d'auto-édition Publishroom