Débat National : 5-La Citoyenneté en France

Mis à jour : 3 avr. 2019

Nous vous proposons aujourd’hui une réflexion sur la citoyenneté en France et une réponse aux 5 dernières questions du Grand débat national.

31-Que proposez-vous pour améliorer l’intégration dans notre Nation ?


· Il faut proposer aux Français un projet national pour « La France en 2050 ».

· Il s’agit de « ressouder » une France aujourd’hui constituée de trois peuples :

  • Le peuple des élites qui profite largement de la mondialisation.

  • Le peuple des banlieues, en charge des travaux difficiles et dominé par les cultures d’immigration.

  • Le peuple des ruraux, grande victime de la mondialisation.

· Concernant la justice fiscale, rappelons que l’éventail des salaires bruts qui va de 1 à 27 est déjà réduit de 1 à 7 en salaire net, du fait de l’impôt.

· Nous devons repréciser les notions de Liberté, Egalité, Fraternité car le monde a bien changé depuis la révolution de 1789.

  • Liberté : « la liberté des uns s’arrête, là où commence la liberté des

  • Egalité : « l’égalité de chacun vis-à-vis des droits est la même que l’égalité de chacun vis-à-vis des devoirs ». On pourrait plutôt utiliser le terme « Equité »

  • Fraternité : « la fraternité consiste aussi à se prendre en charge, afin d’éviter que la contribution des autres ne se transforme en impôts supplémentaires et à la fin, en supplément de chômeurs ». Il faudrait plutôt utiliser le terme "Responsabilité"

· Concernant la langue et la culture :

  • Les Français n’ont jamais été consultés au sujet de la construction d’une France multiculturelle. Sont-ils d’accord ?

  • Nous devons cesser de réduire le temps d’enseignement (1050 heures / an il y a 50 ans réduites à 840 heures par an aujourd’hui, soit -20%) au profit du développement de l’industrie des loisirs.

  • Il faudrait davantage promouvoir l’utilisation de la langue française, y compris dans les noms de famille et dans les prénoms. Ces dénominations sont devenues des marqueurs d’identité religieuse ou d’origine ethnique. Elles ne facilitent pas l’intégration et engendrent « les archipels » de communautés.

  • Il faudrait contingenter l’immigration pendant les 10 ou 20 prochaines années, en vue de pouvoir déjà intégrer la population existante.

· Concernant l’immigration :

  • La France doit inciter chaque étudiant ou travailleur immigré à retourner chez lui après sa période de formation ou de travail en France, afin qu’il puisse lui aussi contribuer au développement de son propre pays.

  • Le travail en France ne doit pas donner un accès automatique à la nationalité française.

· Concernant l’intégration :

  • o La France doit créer un service militaire pour tous les jeunes de + de 18 ans pendant un an (ce sera moins cher que les conséquences d’une explosion).

  • o Nous devons réintroduire l’instruction civique dans les écoles depuis la 6ième jusqu’à la fin de l’université, et aussi en quartier pour les adultes.

  • o Il faut rappeler qu’une nation c’est une langue, une culture, une solidarité de destin, des valeurs communes et une histoire nationale que l’on est prêt à défendre.

32-En matière d’immigration, une fois nos obligations d’asile remplies, souhaitez-vous que nous puissions nous fixer des objectifs annuels définis par le Parlement ?

  • Oui nous devons revoir nos règles d’immigration économique, car la France qui représente 1% de la population mondiale ne peut pas accueillir seule les centaines de millions d’immigrés potentiels.

  • Nous devons aider davantage les peuples migrants à se fixer chez eux et à s’y développer.

  • Nous devons revoir le droit du sol qui été conçu à une époque où les gens ne se déplaçaient pas.

  • Nous devons aussi revoir le principe du regroupement familial qui n’a plus forcément de justification aujourd’hui.

  • Tout le monde devrait avoir le droit de défendre sa culture, ….même les Français.

  • Il faut éviter la création de mouvements incontrôlés de de type « Gilets Bleu-Blanc-Rouge ».


33-Que proposez-vous afin de répondre à ce défi qui va durer ?

  • Les Français doivent prendre en charge leurs travaux même difficiles, au lieu de faire un appel systématique aux immigrés de première génération pour le faire.

  • Les réfugiés doivent être incités à retourner dans leur pays quand la guerre qui les a fait partir est finie.

  • Il ne faut plus piller les pays d’émigration de leurs meilleurs éléments si on veut que ces pays se développent (exemple : 40% des médecins du Bénin sont établis en France alors que nombreuses femmes du Bénin doivent accoucher dans la rue).

  • Il faut décider l’envoi de milliers de coopérants occidentaux dans les pays pauvres pour leur apporter une aide dans leur développement et pour compenser leur perte en ressources humaines qualifiées immigrées en France.

34-Comment renforcer les principes de la laïcité française, dans le rapport entre l’État et les religions de notre pays ?

  • En France, certaines religions s’affichent (habits, nourriture, prières..) quand on en a obligé d’autres à la discrétion absolue.

  • Pour faciliter l’intégration, la laïcité devrait signifier que toute religion doit être neutre et invisible par les autres, aussi bien dans les espaces de l’administration (ce qui est en principe le cas) que dans la rue (ce qui n’est pas du tout le cas).

  • Pour les locaux religieux il faudrait interdire les financements étrangers vecteurs de conflits (sunnites, chiites, salafistes, anti sionistes, etc…).

  • Il faut rappeler que dans notre histoire, les religions ont toujours financé leurs propres lieux de culte. C’est l’Etat français qui les a confisqués à la révolution.

35-Comment garantir le respect par tous de la compréhension réciproque et des valeurs intangibles de la République ?


· Il faudrait d’abord que la République redéfinisse ses valeurs intangibles.

  • Il faut prioritairement appliquer les lois. A quoi bon avoir des lois si c’est pour les ignorer et inviter ainsi tout le monde à les transgresser ?

  • Il faut mettre fin au laisser faire et aux absences de sanctions sous prétexte qu’elles seraient trop nombreuses ou qu’elles stigmatisaient une minorité de la population.

· Nous devons modifier les chapitres de notre constitution qui rendent impossible la véritable défense de la République (terrorisme, déficit, entrée sur le territoire,…).

· Il est urgent de légiférer sur l’incitation à la haine des élus et des responsables politiques, au même titre que pour l’incitation à la haine raciale.

  • Il faut légiférer sur le respect des autres dans les débats politiques.

  • Si nous voulons que les Français respectent la République, il faut déjà que tous les Français (y compris les comiques) respectent les responsables politiques.

· Il serait donc temps que la République se manifeste si elle veut montrer qu’elle a « des valeurs intangibles ».

  • Les systèmes judicaires et éducatifs doivent avoir l’obligation de faire appliquer ces valeurs et de sanctionner leur non application.

  • Il faut remplacer les peines de prison (jusqu’à 3 ou 5 ans) par une peine de durée équivalente dans l’armée.

. Nous devons organiser le service militaire d’un an pour tous les plus de 18 ans (garçons et filles)

  • Pour faciliter l’apprentissage et l’usage de la langue française,

  • Pour pratiquer quotidiennement la laïcité,

  • Pour apprendre l’ordre, la discipline et le sens du devoir,

  • Pour démontrer le respect dû au drapeau de la France.

. D’une manière générale, il faut redéfinir les principes de liberté du citoyen : il a des droits qu’il connait bien, il faut aussi lui inculquer les devoirs qu’il a oubliés.

· Après 50 années de dérapages continus, la République doit faire preuve d’autorité et reprendre en main toutes nos valeurs nationales.


Chers amis industriels, réinventons notre citoyenneté.

Merci à ceux qui sauront le faire, de transmettre nos propositions au Chef de l'Etat et au gouvernement, et à mardi prochain, si vous le voulez bien, pour traiter du Budget pour redresser la France..


Jacques Leger, avec l'aimable collaboration de Patrice Brion.

Réagissez, en proposant un article pour le blog.

Merci de partager cet article avec vos amis de Facebook, LinkedIn et autres réseaux.

Nous collaborons avec l'association : www.revonslafrance.fr

Nos livres en version papier sont disponibles à la FNAC et sur Amazon.

Nos livres en version EBook sont vendus 4 € chez : https://www.numilog.com


22 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

Vers un nouveau monde

Conséquences du coronavirus Dernier article : N° 50 Le coronavirus rebat les cartes et oblige tout le monde à se repositionner. Que va devenir le monde après le coronavirus : Plus de solidarité ? Plus

Barenton Confiseur

Nous reprenons le titre du célèbre livre d'Auguste Detoeuf sur le bon sens. Nous vous en conseillons la (re) lecture. Article N°49 Supplément du jour : conséquences du coronavirus Il devient de plus

© 2019 par la maison d'auto-édition Publishroom