16 propositions de Roland le Savoyard

Mis à jour : 3 avr. 2019


Voici 16 propositions originales venant d'un lecteur de notre blog, vivant en Savoye.



1-Pour l’Ecologie : cohérence et récompense des efforts.

  • Une demi-journée de chauffage au bois pollue autant que 3 500 km parcourus par une voiture diesel ou 10 500 km effectués par une voiture essence.

  • Une cheminée classique émet 440 fois plus de particules qu’un chauffage performant aux granules de bois.

  • Et pourtant, on sanctionne (taxes, impôts) l'automobiliste et pas le citoyen dans sa maison ou son appartement.

  • Et pourtant, on ne récompense pas non plus celui qui utilise, par exemple, une pompe à chaleur à très haut rendement et qui ne pollue pas.

  • Tenter d'obtenir des aides de l'Etat pour améliorer l'efficacité énergétique de son logement est un véritable parcours du combattant, à travers les méandres de l’administration, d’acronyme en acronyme !

  • Il faut récompenser les efforts faits d'une manière ou d'une autre, plutôt que de punir les non-efforts.

  • On ne communique pas assez sur certaines avancées de production d’énergie du futur tels que la fusion ITER à Cadarache / le nucléaire à combustible liquide / le stockage éolien et solaire / la pile à combustible / les « smart grids » …


2-Pour réduire les frais de l’Etat : information, responsabilisation, réforme.

  • Expliquer, mesurer, justifier les dépenses de l’Etat par des émissions télévisées adaptées et pédagogiques, y compris sur les chaines à grande écoute.

  • Utiliser ces émissions d’information pour questionner ensuite les citoyens sur les services à réduire ou à développer et ainsi les responsabiliser.

  • Réduire, à titre d’exemple, les coûts de fonctionnement et les retraites des Parlementaires.

  • Augmenter le temps de travail de tout le monde pour financer les besoins de l’Etat.

  • Repenser complétement la distribution des aides sociales qui sont devenues un mode de vie pour beaucoup.


3-Pour taxer les revenus indécents des joueurs de football : changer de modèle.

  • Les revenus des footballeurs détournent les jeunes du travail réel et les déresponsabilisent en regard d’un modèle de vie qui constitue l’exception et pas la règle générale

  • Il faut organiser cette taxation au niveau de la FIFA.

  • Il faut transférer les impôts collectés au budget de l’Etat du pays de nationalité du joueur.

  • Au-delà d’être un spectacle, le football deviendra ainsi une grande œuvre humanitaire dans le monde.


4-Pour faire payer un impôt à tous les citoyens : responsabilisation et recettes.

  • Il s’agit de responsabiliser chaque citoyen à l’utilisation des moyens publics.

  • 21 millions de foyers supplémentaires contribueraient au budget du pays, selon leurs moyens.

  • Un impôt de 1€ ou 2€ par jour rapporterait de 6 à 12 milliards € à l’Etat, selon loi des grands nombres.


5-Pour faire connaitre, à chaque citoyen le coût social dont il a bénéficié.

  • La Santé gratuite fait perdre à tous le coût réel de la santé.

  • Il en est de même pour l’éducation et l'aide sociale en général.

  • Chaque citoyen devrait donc recevoir en fin d’année le coût total payé par la collectivité, pour le soigner, pour éduquer ses enfants, pour l’aider à financer son logement, pour son allocation chômage, pour son RSA, …

  • Il faut donc produire, pour chaque citoyen, chaque foyer, un cumul de toutes les aides reçues, associé au détail par poste, pour que chacun en prenne conscience.


6- Pour organiser des services publics locaux financés par les citoyens.

  • Permettre le maintien ou la création de services publics locaux non-rentables pour l’état qui seraient cofinancés par les citoyens qui le souhaitent.

  • Des hôpitaux, écoles, poste ou services publics locaux qui sont destinés à être fermés par l’administration, pourraient être maintenus si le complément de budget est apporté par les citoyens et leur municipalité ou leur département.

  • Une telle décision ferait l’objet d’un référendum local : municipalité, canton, département ou région selon l’emprise du service public en question.

  • La question posée serait fermée (Oui/Non) avec la communication du montant de l’augmentation correspondante des impôts locaux.


7-Pour une réduction globale massive des fonctionnaires et leur redistribution.

  • Réduire de 1,0 million le nombre de fonctionnaires en 10 ans : 50 Milliards d’économie/an à partir de la dixième année, 5 Milliards dès la 1ère année.

  • Remplacer seulement 20% des 120 000 départs annuels à la retraite.

  • Organiser des mutations avec formations pour, simultanément à cette réduction massive globale, renforcer les effectifs de la santé, la sécurité et l’enseignement.

  • Sous-traiter au secteur privé tout ce qui peut l’être : activités supports

  • Numériser massivement la fonction publique et réduire le nombre d’acronymes

  • Adapter le droit du travail des fonctionnaires (mutations et réductions d’emplois), au même titre que dans le privé.


8-Pour une organisation des services de renseignement pour les fichés S et FSPRT.

  • 15 000 personnes réparties sur le territoire sont à surveiller étroitement, soit moins de 1 individu par commune, en moyenne (36 000 communes).

  • Nous avons 100 000 gendarmes, 150 000 agents de la police nationale et 25 000 agents de la police municipale

  • Nous avons donc 275 000 agents de sécurité au total, soit près de 20 agents de sécurité par individu à surveiller

  • Ces agents ont d’autres choses à faire, mais on peut imaginer un à quelques agents de sécurité, spécialisés, formés, par commune, selon la taille.

  • Ceux-ci informeraient régulièrement les services centraux nationaux en charge de cette surveillance et ce, sans prise d’initiative locale.


9-Pour une campagne pédagogique pour les métiers manuels et une réforme du système d’éducation.

  • Créer les "Grandes Ecoles des Métiers Manuels" à l’image des Grandes Ecoles que l’on connait, de manière à valoriser l’image de ces métiers : tronc commun, puis spécialisation.

  • Montrer le travail des artisans : plombier / couvreur / électricien / mécanicien / maçon / peintre / chauffagiste / tailleur / opticien / cordonnier / cuisinier / chauffeur de camion / ….etc.

  • Valoriser ces métiers, montrer les gens au travail, les interviewer sur leur vie professionnelle.

  • Il faut mettre davantage en valeur ceux qui travaillent, qui produisent des richesses (les 28% de travailleurs marchands au service des 72% de Français qui en dépendent).

  • Il faut plus d’écoles pour artisans en lieu et place de certaines formations en Universités.

  • Créer des diplômes « Métiers » équivalents aux autres diplômes universitaires.


10-Pour renforcer les services prioritaires de l’Etat : Santé / Sécurité / Enseignement.

  • Organiser des mutations massives entre services de l’Etat, prioritairement vers la Santé, la Sécurité et l’Enseignement.

  • Organiser les formations de reconversion, plus ou moins lourdes, selon le point de départ.

  • Proposer aussi des options de transferts vers le privé.

  • Il faut aussi augmenter les horaires de travail du personnel public : d’abord 35 heures réelles pour tous / puis 39 heures réelles pour tous.

  • Il faut viser une réduction du nombre de fonctionnaires, d’au minimum 1,0 millions sur 10 ans.

  • Le droit du travail des fonctionnaires doit être aligné sur celui du privé.


11-Pour une task-force en charge de trouver du travail à nos 5,6 millions de chômeurs et de sans travail.

  • Confier à chaque commune la création d’emplois de chômeurs : connaissance du territoire, des personnes, des entreprises, …

  • Remplacer Pôle Emploi par des « commissions emploi au niveau communal ».

  • Traiter le sujet du chômage à la base (commune) plutôt qu’à la pointe (Etat).

  • La formation nécessaire serait donnée dans la commune.

  • La question du logement serait aussi plus facile à traiter au niveau communal.

  • Soit une task-force de plus de 500 000 personnes en charge de résorber le chômage


12-Pour une meilleure information des citoyens sur les dépenses publiques.

  • Ce serait un facteur d’intérêt du citoyen vis-à-vis de la politique.

  • Un député a trop d’élus à suivre pour être disponible.

  • Il faut davantage passer par les Maires.

  • Le rôle de Maire doit être revalorisé, peut être vers une fonction à temps plein.

  • Il faut relancer les cours de laïcité à l’école.

  • Il faut relancer le service national ou militaire.

  • Il faut rétablir la notion de sanction pour ceux qui ne respectent pas les lois du pays.


13-Pour une vie institutionnelle et démocratique : 2 solutions possibles.

1) Avoir moins de partis politiques faciliterait la vie démocratique et réduirait les votes blancs :

  • Il y a beaucoup trop de partis politique en France et c’est une des causes des votes blancs.

  • Certains voudraient une offre personnelle…. où sinon ne pas voter, ou voter blanc !

  • C'est le résultat de notre individualisme excessif.

2) Instaurer une dose de proportionnelle au deuxième tour des législatives :

  • Cette dose serait égale au taux de votes blancs obtenu lors du second tour

  • Le nombre de sièges correspondant serait attribué aux éliminés du 1er tour, au prorata de leur score lors de ce 1er tour.


14-Pour ne pas rendre le vote obligatoire.

  • Les sujets de vote dans le monde moderne deviennent trop difficiles à comprendre.

  • La démocratie passe par « des représentants » et par « des votes ».

  • Il faut voter si on comprend.

  • Il faut laisser la possibilité de ne pas voter si on ne comprend pas.


15-Pour protéger notre démocratie contre les terroristes.

  • Il faut davantage surveiller les gens dangereux au niveau des communes où ils vivent.

  • Nous devons organiser des prisons spéciales pour les terroristes religieux.

  • Nous devons aussi disposer de prisons spéciales pour les femmes.

  • Nous devrions faire financer ces prisons spéciales par les familles des terroristes.

  • Nous pouvons placer les enfants de djihadistes dans des centres spécialisés.


16-Pour la création d'une "Chambre des Maires" avec un rôle consultatif

  • Cette Chambre de 36 000 membres environ aurait un rôle de proposition à partir de sa connaissance du terrain.

  • Elle pourrait être sollicitée par le Sénat, comme le Sénat l’est par l’Assemblée.

  • Elle permettrait une remontée des problèmes locaux et une prise en compte rapide, au plus près des territoires.

  • Cette Chambre pourrait avoir une organisation intermédiaire au niveau départemental.

  • Ce serait un moyen de concilier : démocratie représentative et démocratie directe.

  • Elle permettrait aussi une mesure des problématiques par territoire et taille de commune et ainsi une adaptation éventuelle des décisions, des lois, selon les spécificités des territoires et des communes.

  • Elle utiliserait largement les moyens numériques de communication pour échanger avec les citoyens et les instances politiques du pays."


Roland de Savoye


16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Les Ni, Ni, Ni, ces jeunes hors du système !

La mesure du chômage n’est pas une chose facile. · Si nous prenons la définition du chômeur par le Bureau International du Travail (le BTI), il y a en France environ 2,5 millions de chômeurs. Il faut

Lettre d'un Français désespéré

Je mets en ligne aujourd'hui la lettre d'un Français désespéré. Cette lettre montre bien le désespoir du peuple de la ruralité française, détruit par la mondialisation et par la politique de facilité

© 2019 par la maison d'auto-édition Publishroom