16 propositions de Roland le Savoyard

Mis à jour : 3 avr. 2019


Voici 16 propositions originales venant d'un lecteur de notre blog, vivant en Savoye.



1-Pour l’Ecologie : cohérence et récompense des efforts.

  • Une demi-journée de chauffage au bois pollue autant que 3 500 km parcourus par une voiture diesel ou 10 500 km effectués par une voiture essence.

  • Une cheminée classique émet 440 fois plus de particules qu’un chauffage performant aux granules de bois.

  • Et pourtant, on sanctionne (taxes, impôts) l'automobiliste et pas le citoyen dans sa maison ou son appartement.

  • Et pourtant, on ne récompense pas non plus celui qui utilise, par exemple, une pompe à chaleur à très haut rendement et qui ne pollue pas.

  • Tenter d'obtenir des aides de l'Etat pour améliorer l'efficacité énergétique de son logement est un véritable parcours du combattant, à travers les méandres de l’administration, d’acronyme en acronyme !

  • Il faut récompenser les efforts faits d'une manière ou d'une autre, plutôt que de punir les non-efforts.

  • On ne communique pas assez sur certaines avancées de production d’énergie du futur tels que la fusion ITER à Cadarache / le nucléaire à combustible liquide / le stockage éolien et solaire / la pile à combustible / les « smart grids » …


2-Pour réduire les frais de l’Etat : information, responsabilisation, réforme.

  • Expliquer, mesurer, justifier les dépenses de l’Etat par des émissions télévisées adaptées et pédagogiques, y compris sur les chaines à grande écoute.

  • Utiliser ces émissions d’information pour questionner ensuite les citoyens sur les services à réduire ou à développer et ainsi les responsabiliser.

  • Réduire, à titre d’exemple, les coûts de fonctionnement et les retraites des Parlementaires.

  • Augmenter le temps de travail de tout le monde pour financer les besoins de l’Etat.

  • Repenser complétement la distribution des aides sociales qui sont devenues un mode de vie pour beaucoup.


3-Pour taxer les revenus indécents des joueurs de football : changer de modèle.

  • Les revenus des footballeurs détournent les jeunes du travail réel et les déresponsabilisent en regard d’un modèle de vie qui constitue l’exception et pas la règle générale

  • Il faut organiser cette taxation au niveau de la FIFA.

  • Il faut transférer les impôts collectés au budget de l’Etat du pays de nationalité du joueur.

  • Au-delà d’être un spectacle, le football deviendra ainsi une grande œuvre humanitaire dans le monde.


4-Pour faire payer un impôt à tous les citoyens : responsabilisation et recettes.

  • Il s’agit de responsabiliser chaque citoyen à l’utilisation des moyens publics.

  • 21 millions de foyers supplémentaires contribueraient au budget du pays, selon leurs moyens.

  • Un impôt de 1€ ou 2€ par jour rapporterait de 6 à 12 milliards € à l’Etat, selon loi des grands nombres.


5-Pour faire connaitre, à chaque citoyen le coût social dont il a bénéficié.

  • La Santé gratuite fait perdre à tous le coût réel de la santé.

  • Il en est de même pour l’éducation et l'aide sociale en général.

  • Chaque citoyen devrait donc recevoir en fin d’année le coût total payé par la collectivité, pour le soigner, pour éduquer ses enfants, pour l’aider à financer son logement, pour son allocation chômage, pour son RSA, …

  • Il faut donc produire, pour chaque citoyen, chaque foyer, un cumul de toutes les aides reçues, associé au détail par poste, pour que chacun en prenne conscience.


6- Pour organiser des services publics locaux financés par les citoyens.

  • Permettre le maintien ou la création de services publics locaux non-rentables pour l’état qui seraient cofinancés par les citoyens qui le souhaitent.

  • Des hôpitaux, écoles, poste ou services publics locaux qui sont destinés à être fermés par l’administration, pourraient être maintenus si le complément de budget est apporté par les citoyens et leur municipalité ou leur département.

  • Une telle décision ferait l’objet d’un référendum local : municipalité, canton, département ou région selon l’emprise du service public en question.

  • La question posée serait fermée (Oui/Non) avec la communication du montant de l’augmentation correspondante des impôts locaux.


7-Pour une réduction globale massive des fonctionnaires et leur redistribution.

  • Réduire de 1,0 million le nombre de fonctionnaires en 10 ans : 50 Milliards d’économie/an à partir de la dixième année, 5 Milliards dès la 1ère année.

  • Remplacer seulement 20% des 120 000 départs annuels à la retraite.

  • Organiser des mutations avec formations pour, simultanément à cette réduction massive globale, renforcer les effectifs de la santé, la sécurité et l’enseignement.

  • Sous-traiter au secteur privé tout ce qui peut l’être : activités supports

  • Numériser massivement la fonction publique et réduire le nombre d’acronymes

  • Adapter le droit du travail des fonctionnaires (mutations et réductions d’emplois), au même titre que dans le privé.


8-Pour une organisation des services de renseignement pour les fichés S et FSPRT.

  • 15 000 personnes réparties sur le territoire sont à surveiller étroitement, soit moins de 1 individu par commune, en moyenne (36 000 communes).

  • Nous avons 100 000 gendarmes, 150 000 agents de la police nationale et 25 000 agents de la police municipale

  • Nous avons donc 275 000 agents de sécurité au total, soit près de 20 agents de sécurité par individu à surveiller

  • Ces agents ont d’autres choses à faire, mais on peut imaginer un à quelques agents de sécurité, spécialisés, formés, par commune, selon la taille.

  • Ceux-ci informeraient régulièrement les services centraux nationaux en charge de cette surveillance et ce, sans prise d’initiative locale.


9-Pour une campagne pédagogique pour les métiers manuels et une réforme du système d’éducation.

  • Créer les "Grandes Ecoles des Métiers Manuels" à l’image des Grandes Ecoles que l’on connait, de manière à valoriser l’image de ces métiers : tronc commun, puis spécialisation.

  • Montrer le travail des artisans : plombier / couvreur / électricien / mécanicien / maçon / peintre / chauffagiste / tailleur / opticien / cordonnier / cuisinier / chauffeur de camion / ….etc.

  • Valoriser ces métiers, montrer les gens au travail, les interviewer sur leur vie professionnelle.

  • Il faut mettre davantage en valeur ceux qui travaillent, qui produisent des richesses (les 28% de travailleurs marchands au service des 72% de Français qui en dépendent).

  • Il faut plus d’écoles pour artisans en lieu et place de certaines formations en Universités.

  • Créer des diplômes « Métiers » équivalents aux autres diplômes universitaires.


10-Pour renforcer les services prioritaires de l’Etat : Santé / Sécurité / Enseignement.

  • Organiser des mutations massives entre services de l’Etat, prioritairement vers la Santé, la Sécurité et l’Enseignement.

  • Organiser les formations de reconversion, plus ou moins lourdes, selon le point de départ.

  • Proposer aussi des options de transferts vers le privé.

  • Il faut aussi augmenter les horaires de travail du personnel public : d’abord 35 heures réelles pour tous / puis 39 heures réelles pour tous.

  • Il faut viser une réduction du nombre de fonctionnaires, d’au minimum 1,0 millions sur 10 ans.

  • Le droit du travail des fonctionnaires doit être aligné sur celui du privé.


11-Pour une task-force en charge de trouver du travail à nos 5,6 millions de chômeurs et de sans travail.

  • Confier à chaque commune la création d’emplois de chômeurs : connaissance du territoire, des personnes, des entreprises, …

  • Remplacer Pôle Emploi par des « commissions emploi au niveau communal ».

  • Traiter le sujet du chômage à la base (commune) plutôt qu’à la pointe (Etat).

  • La formation nécessaire serait donnée dans la commune.

  • La question du logement serait aussi plus facile à traiter au niveau communal.

  • Soit une task-force de plus de 500 000 personnes en charge de résorber le chômage


12-Pour une meilleure information des citoyens sur les dépenses publiques.

  • Ce serait un facteur d’intérêt du citoyen vis-à-vis de la politique.

  • Un député a trop d’élus à suivre pour être disponible.

  • Il faut davantage passer par les Maires.

  • Le rôle de Maire doit être revalorisé, peut être vers une fonction à temps plein.

  • Il faut relancer les cours de laïcité à l’école.

  • Il faut relancer le service national ou militaire.

  • Il faut rétablir la notion de sanction pour ceux qui ne respectent pas les lois du pays.


13-Pour une vie institutionnelle et démocratique : 2 solutions possibles.

1) Avoir moins de partis politiques faciliterait la vie démocratique et réduirait les votes blancs :

  • Il y a beaucoup trop de partis politique en France et c’est une des causes des votes blancs.

  • Certains voudraient une offre personnelle…. où sinon ne pas voter, ou voter blanc !

  • C'est le résultat de notre individualisme excessif.

2) Instaurer une dose de proportionnelle au deuxième tour des législatives :

  • Cette dose serait égale au taux de votes blancs obtenu lors du second tour

  • Le nombre de sièges correspondant serait attribué aux éliminés du 1er tour, au prorata de leur score lors de ce 1er tour.


14-Pour ne pas rendre le vote obligatoire.

  • Les sujets de vote dans le monde moderne deviennent trop difficiles à comprendre.

  • La démocratie passe par « des représentants » et par « des votes ».

  • Il faut voter si on comprend.

  • Il faut laisser la possibilité de ne pas voter si on ne comprend pas.


15-Pour protéger notre démocratie contre les terroristes.

  • Il faut davantage surveiller les gens dangereux au niveau des communes où ils vivent.

  • Nous devons organiser des prisons spéciales pour les terroristes religieux.

  • Nous devons aussi disposer de prisons spéciales pour les femmes.

  • Nous devrions faire financer ces prisons spéciales par les familles des terroristes.

  • Nous pouvons placer les enfants de djihadistes dans des centres spécialisés.


16-Pour la création d'une "Chambre des Maires" avec un rôle consultatif

  • Cette Chambre de 36 000 membres environ aurait un rôle de proposition à partir de sa connaissance du terrain.

  • Elle pourrait être sollicitée par le Sénat, comme le Sénat l’est par l’Assemblée.

  • Elle permettrait une remontée des problèmes locaux et une prise en compte rapide, au plus près des territoires.

  • Cette Chambre pourrait avoir une organisation intermédiaire au niveau départemental.

  • Ce serait un moyen de concilier : démocratie représentative et démocratie directe.

  • Elle permettrait aussi une mesure des problématiques par territoire et taille de commune et ainsi une adaptation éventuelle des décisions, des lois, selon les spécificités des territoires et des communes.

  • Elle utiliserait largement les moyens numériques de communication pour échanger avec les citoyens et les instances politiques du pays."


Roland de Savoye


16 vues

Posts récents

Voir tout

© 2019 par la maison d'auto-édition Publishroom