Fiches Présidentielles 1-2-3

Cher lecteur industriel,

Les articles à venir reprennent l’ensemble de nos propositions de ces dernières semaines. C’est notre Programme Présidentiel !

Ce programme vous permettra de juger les propositions des différents candidats lors des prochaines élections.

Il vous suffira de cocher les cases de ce programme qui seront promises par un candidat pour mesurer sa capacité réelle de remise en ordre de la France et de l’Europe.


Fiche Présidentielle N°1 : Le Diagnostic de la situation de la France

  • La France est en panne économique.

  • Son fameux modèle social ne peut plus être financé dans la mesure où il y a plus de gens qui veulent en profiter que de gens pour le financer.

  • L’industrie française s’est largement contractée au cours des dernières décennies engendrant chômage déficit commercial et dépendance technologique.

  • La France n’a pas su s’adapter à la mondialisation et à l’Europe.

  • Pour nous « adapter » au manque de travail, nous nous sommes massivement mis en retraite, dans un emploi de fonctionnaire ou au chômage.

  • Pire encore, la France a massivement augmenté le coût du travail local (vacances, 35 heures, taux horaire), quand la mondialisation aurait voulu que nous devenions plus compétitifs.

  • C’est ainsi que les travailleurs marchands en France ne représentent plus que 28% de la population, au lieu de 40% à 42% chez nos voisins occidentaux et 50% en moyenne en Asie.

  • Au moins 8 millions d’emplois marchands manquent en France.

  • Une minorité de Français de moins en moins nombreux, financent et portent un groupe d’autres Français de plus en plus nombreux.

  • Ainsi les charges qui pèsent sur les travailleurs marchands deviennent sans cesse plus élevées, au point de justifier de nouvelles délocalisations et plus de chômage.

  • C’est un cercle vicieux français qui semble ne pas avoir d'autre fin que la faillite.

  • Pour faire face à ce mode de vie, les dépenses publiques de la France sont désormais de 36,5 % du PIB, alors qu’elles ne sont que de 28% en moyenne en Europe, et même de 24% en Allemagne et de 21% en Grande Bretagne.

  • Dépenses publiques = impôts = charges exclusives sur les travailleurs marchands = coût du travail plus élevé = délocalisations = chômage.

  • Nous devons reconstruire notre modèle économique sans attendre.


Fiche Présidentielle N°2 : Impôts et dépenses publiques

La France doit redevenir une société de responsabilités qui ne pousse pas chacun à compter sur les autres pour assurer son niveau de vie.

  • Nous devons réduire nos dépenses publiques de 200 Mrds € sur 1300 Mrds €, soit une réduction de 15% en moins de 15 ans (c’est-à-dire au moins 1% par an en moyenne pendant la période).

  • Il s’agit de réduire le nombre de retraités d’un quart, en repoussant de 5 ans l’âge de départ à la retraite, c’est-à-dire en le reportant à 67 ans pour tous.

  • Il s’agit encore de réduire de 1,6 Million le nombre de fonctionnaires centraux ou décentralisés en les transférant dans l’industrie.

  • Il s’agit enfin de mettre les 3,0 millions de chômeurs et les 3,0 millions de « Ni, Ni, Ni » au travail.

  • L’objectif est d’atteindre au moins 600 heures de travail marchand par habitant et par an, au lieu de 435 heures aujourd’hui (objectif : +40%).

  • Le nombre d'heures marchande disponibles par individu est l’indicateur absolu de comparaison du travail. Les autres mesures n’apportent qu’une vision partielle du sujet.

  • Comme nous produisons de moins en moins, nos importations de produits de consommation sont passées de 25% à 45% au cours des dernières années. Plus notre pouvoir d’achat augmente et plus nous importons.

  • Des ajustements budgétaires en plus sont nécessaires pour la Recherche, les Handicapés, les Personnes âgées, la Sécurité, la Justice, les Transports.

  • Des ajustements en moins doivent être réalisés sur les Retraites, la Santé, le Chômage, l’Administration, la Culture, la Défense à partager avec l’Europe, l’Education nationale.

  • L’économie de 200 Mrds € ira pour 100 Mrds € en allègement des charges sur les travailleurs marchands, permettant une réduction du coût du travail de 25%, (28€ de l’heure au lieu de 38€) favorisant d’autant notre compétitivité et le développement de la production.

  • 50 Mrds € d’économie pourront être affectés aux réductions d’impôts, favorisant d’autant le pouvoir d’achats des consommateurs, la performance des entreprises et leurs investissements.

  • Les autres 50 Mrds € permettront de réduire notre déficit ou de doubler nos investissements publics pour préparer l’avenir.

  • Ce rééquilibrage des dépenses publiques par l’Etat permettra de demander d’autres efforts à tous en passant le temps de travail de base de 35 heures à 39 heures, voire 42 heures.

  • Enfin la stabilité fiscale et l’équilibre budgétaire seront inscrits dans notre constitution.


Fiche Présidentielle N°3 : La Transition Ecologique

La transition énergétique est un sujet complexe qui ne peut pas être traité de manière idéologique.

  • Nous devons récompenser les citoyens vertueux par des allégements de taxes et des prêts à taux zéro, plutôt que de punir les citoyens non vertueux par nécessité.

  • Nous devons disposer d’une offre de produits écologiques et économiques que chacun peut acquérir (pompe à chaleur, voiture électrique à bas prix, robot-taxi, chauffe-eau solaire, ….).

  • Il faut électrifier davantage (18% seulement dans le monde et 25% en France). L’électricité est la seule énergie qui peut être produite proprement, comme la France a su le montrer.

  • Nous devons garder et protéger nos 75% d’électricité nucléaire.

  • Nous ne devons pas céder à la mode irréfléchie et au lobby des « énergies renouvelables » qui ne peuvent en aucun cas répondre au défi mondial de l’énergie et qui en outre exigent à une consommation irresponsable de matériaux (béton, acier, aluminium, cuivre, métaux rares ..) pour une production simplement intermittente.

  • Nous devons maitriser les technologies électriques de demain : batterie pour automobiles, piles à combustible pour électrifier les applications fossiles actuelles (moteurs et chauffages).

  • Nous avons besoin d’investir 1,0 milliard € par an dans le développement des réacteurs nucléaires à sels fondus qui doivent se substituer à notre technologie nucléaire classique et se généraliser dans le monde.


Chers amis industriels, réinventons la France et l’Europe.

Merci à ceux qui transmettront nos propositions aux responsables qui pourraient les appliquer.

Jacques Leger

Ce document est libre de droit et peut être largement diffusé.


Posts récents

Voir tout

Vers un nouveau monde

Conséquences du coronavirus Dernier article : N° 50 Le coronavirus rebat les cartes et oblige tout le monde à se repositionner. Que va devenir le monde après le coronavirus : Plus de solidarité ? Plus

Barenton Confiseur

Nous reprenons le titre du célèbre livre d'Auguste Detoeuf sur le bon sens. Nous vous en conseillons la (re) lecture. Article N°49 Supplément du jour : conséquences du coronavirus Il devient de plus

© 2019 par la maison d'auto-édition Publishroom