Fiches 19 : Rapport d'étonnement d'un Extraterrestre visitant la France

Mis à jour : mars 24

Nous arrivons bientôt au dernier article de notre route. C'est le 47ième.

Pour laisser la place à un commentaire sur la situation "Coronavirus", nous reporterons à la semaine prochaine la publication du dernier article de notre Extraterrestre en voyage en France et nous nous limiterons aujourd'hui à la Fiche N°19.


C'est aujourd'hui le premier jour de confinement du peuple français pour faire face au développement exponentiel de la pandémie du Coronavirus.

Le monde doit faire face à une situation inédite.

Supplément du jour : Le coronavirus va t-il changer le monde ?

Avant de présenter les deux dernières fiches de l'Extraterrestre, essayons de lister les changements que notre Homo Industrialis nous a proposés au cours des 46 articles précédents et que coronavirus nous a déjà annoncé :

  • 1. La fin de la mondialisation qui consiste à faire fabriquer là où les salaires sont les plus bas et le besoin de travail le plus vital.

  • 2. La refonte de l’Europe naïve, qui a perdu son indépendance industrielle, médicale et militaire.

  • 3. La fin de la course à l’échalote démocratique qui nous fait choisir depuis des décennies à élire le candidat qui donne le plus et qui demande le moins.

  • 4. La fin de la financiarisation à outrance de l’économie, fondée sur la création infinie de monnaie virtuelle, sur les taux négatifs et sur le crédit. La fin des politiques de relance l’économie par le déficit (keynésianisme).

  • 5. La fin de la politique de sous-investissement productif au profit de la consommation. C’est-à-dire, la fin du court-termisme par rapport à la préparation du futur.

  • 6. La refonte de nos stratégies énergétiques, la fin du gaspillage dans les énergies renouvelables intermittentes.

  • 7. La remise en cause de notre modèle de santé en France qui nous conduit aujourd’hui à envisager la sélection des malades à soigner, fautes de pouvoir les soigner tous.

  • 8. La remise en cause de notre politique migratoire pour la remplacer par une aide aux pays concernés, et une « migration inversée » qui envoie des Français formés dans les pays pauvres et cesse de piller ces mêmes pays de leurs meilleures ressources.

  • 9. La refonte de notre modèle démocratique et la critique du désordre français avec son manque de discipline, fruit de la démocratie participative, dernière étape avant l’anarchie.

  • 10. La refonte du modèle libéral, non dirigiste, au profit de systèmes de gouvernance plus directifs, de type planification.


Il nous reste à lire l'article de l’Extraterrestre.


19-Le réchauffement climatique

  • « Déjà signalée en 1973, quelques mois avant le relèvement brutal des prix du pétrole, la question de la limite des ressources de la Terre n’avait pas beaucoup attiré l’attention. Il fallut attendre quelques années de plus pour que la mondialisation et l’explosion des transports mettent en évidence un phénomène qui allait changer la face du monde : le réchauffement climatique.

  • Années après années, décennies après décennies, l’homme a fait de plus en plus appel à l’énergie pour démultiplier sa puissance. Il s’est ainsi constitué un formidable exosquelette (selon l’expression de l’économiste Jean-Marc Jancovici, expert du sujet).

  • En 2020, l’humain moyen consomme 20 MWh d’énergie. C’est l’équivalent de 200 esclaves à la disposition de chacun pour le démultiplier ! (C’est même 400 esclaves pour un Européen et 600 pour un Américains). Cette consommation d’énergie, carbonée à 84%, a pour conséquence de provoquer des émissions massives de CO2 et de méthane, les deux gaz à effet de serre les plus perturbants pour l’atmosphère et le climat.

  • La température de la planète Terre augmentera au moins de +1,65°C par les émissions d’avant 2020 et certains prédisent des températures de +2,0°C ou +3,0°C ou même plus encore en 2100, selon les émissions de CO2 qui seront émises à l’avenir.

  • Curieusement, alors que la France est souvent le mauvais élève du comportement, le pays est plutôt mieux placé que les autres dans la lutte contre le réchauffement climatique. La France est électrifiée à 25%, ce qui est plus que la moyenne mondiale de 18% et environ 90% de son électricité sont produits sans émissions de CO2, grâce au nucléaire et à l’hydraulique.

  • Cette lutte contre le réchauffement va bouleverser la planète et remettre en cause son économie. Comment les Terriens vont ils s’y prendre : limitation ou réduction de la population ?, Recul du niveau de vie ?, Progression massive de l’efficacité énergétique ?, Electrification massive du monde (passant de 18% en 2020 à 80% en 2100) ?, Choix des bons moyens de production de masse de l’électricité ? Aucune réponse commune n’est apportée pour l‘instant. Certains croient encore que l’on peut réduire la consommation d’énergie et poursuivre la croissance. Entre les deux, il faudra choisir !

  • Pourtant le temps presse pour les habitants de la Terre. Les voitures émettent 12% du CO2 du monde, les camions 4% et les avions 2%. Le numérique qui se développe rapidement émet déjà près de 6% du CO2 et émettra 9% dans 10 ans. L’habitat en représente 20%. Il va falloir transformer tous ces matériels pour les rendre moins émetteurs de CO2. Ce sera un travail de titans qui va transformer le mode de vie des Terriens. En auront-ils les moyens financiers ?

  • Le sujet du CO2 est mondial du fait d’une homogénéisation rapide de l’atmosphère et seules les solutions adoptées par l’humanité toute entière auront de l’importance. Qu’importe que l’un fasse bien, si les autres font mal. C’est une situation nouvelle dans l’histoire de l’humanité.

  • La discussion inclut aussi la place de l’énergie nucléaire. C’est la seule énergie à la fois décarbonée, économique et pilotable. Ses réserves sont infinies si l’homme sait les exploiter. Cette facilité d’emploi n’est pas le cas des énergies renouvelables intermittentes dans lesquelles l’humanité investit pourtant des milliards.

  • La France imaginait dépenser 1200 milliards € pour décarboner une énergie (nucléaire) déjà décarbonée. Ce serait 50% de son PIB et 50% de sa dette nationale. Les Français n’ont-ils pas plus utile à faire avec l’argent qu’ils n’ont pas ? Le bon sens a disparu de la Terre.


Le monde va changer. La crise du coronavirus sera pour nous une prise de conscience. Le virus ne va pas tuer tout le monde, mais il va changer le monde. A nous de l'écouter.


A mardi prochain pour notre dernier article.

Jacques Leger

Homo Industrialis


Posts récents

Voir tout

Vers un nouveau monde

Conséquences du coronavirus Dernier article : N° 50 Le coronavirus rebat les cartes et oblige tout le monde à se repositionner. Que va devenir le monde après le coronavirus : Plus de solidarité ? Plus

Barenton Confiseur

Nous reprenons le titre du célèbre livre d'Auguste Detoeuf sur le bon sens. Nous vous en conseillons la (re) lecture. Article N°49 Supplément du jour : conséquences du coronavirus Il devient de plus

© 2019 par la maison d'auto-édition Publishroom