Fiches 13 & 14 : Rapport d'étonnement d'un Extraterrestre visitant la France

Notre Extraterrestre en voyage en France continue la publication de ses 20 fiches d'étonnement. Voici les Fiches 13 & 14.

13-Le mille-feuille, le poids de l’Etat et de ses services

  • « Poursuivant ma visite de la France, raconte-t-il, j’ai découvert l'administration. Le pays est très centralisé. Déjà, plus de 20% de la population habite dans « la région parisienne ». Paris est la capitale de tout : c’est la capitale politique, c’est la capitale administrative, c’est la capitale financière, c’est la capitale technologique, c’est la capitale économique, c’est la capitale ferroviaire, routière et aérienne, c’est la capitale artistique, c’est la capitale militaire, … Tout se passe à Paris.

  • Conscients de l’extrême centralisation du pays depuis des siècles, les dirigeants politiques ont essayé de décentraliser certaines décisions. La politique a voulu montrer l’exemple en créant des régions et en essayant d’y transférer certains pouvoirs, mais tout est resté à Paris et de nouveaux échelons ont simplement été créés en provinces, augmentant les niveaux hiérarchiques, les coûts et la lenteur des décisions.

  • Les François qui ont souvent beaucoup d’humour ont pris leur mal en patience et ont baptisé l’organisation politique française « le mille-feuille ». C’est dire ! On compte 36 700 communes à la base / Les métropoles (grandes villes et autour) / Les intercommunalités / les départements / Les régions / L’Etat. Ce sont 6 niveaux pour 67 M d’habitants quand les Etats Unis comptent 3 niveaux pour 300 M d’habitants.

  • Autant de strates, entrainent une multiplication des niveaux d'irresponsabilité. La France c’est l’armée mexicaine avec 5,6 M de fonctionnaires, sans compter les employés privés payés par l’Etat.

  • Outre le coût exorbitant d’une telle organisation, qui reste à la seule charge des 28% de travailleurs marchands, l’administration déserte les campagnes pour se regrouper dans les villes et surtout à Paris. Chaque emploi marchand en France doit financer 2,5 autres Français (jeunes, chômeurs, retraités, fonctionnaires et personnes payées par l’Etat). Le coût du travail et les impôts deviennent exorbitants entrainant délocalisation et davantage de chômage ! Si un responsable politique veut changer quelque-chose, les "Gaulois" se rebellent et font la grève. C’est ça la France ! ».

14-Le déficit budgétaire

  • « Evidemment, dans ce contexte, les finances du pays ne peuvent pas être bonnes. Le déficit commercial s’aggrave sans cesse, du fait d’importations grandissantes. L’Etat est lui-même déficitaire malgré les impôts considérables qu’il lève sur moins de la moitié de la population, La santé coûte 12% du PIB, les retraites coûtent plus de 36% du PIB et il faut financer l’aide aux 6,0 millions de chômeurs réels. L’Etat engloutit 1200 milliards € chaque année.

  • Ces déficits structurels s’aggravent sans cesse, chaque Français voulant toucher toujours plus et travailler toujours moins. L’individualisme français atteint ici son comble, car chacun veut bien améliorer la situation du pays en réduisant les revenus des autres, mais sans jamais toucher au sien.

  • Le système bancaire fait tout pour faciliter la consommation à crédit … jusqu’à inventer les taux d’intérêt négatif ! Du jamais vu dans l’histoire du monde ! Il faut venir sur Terre pour voir cela ! On donne de l’argent aux gens pour qu’ils empruntent !

  • La France a créé la « Zone Euro », une union monétaire entre pays qui ne partagent pas le même budget. Faute de budget commun, il était prévu que chaque membre respecterait des règles de déficit évitant aux uns ou aux autres de décrocher économiquement et d’éviter les éternelles dévaluations devenues impossibles dans un système à monnaie commune.

  • Depuis 40 ans, la France n’arrive pas à respecter ses engagements de déficit, du fait de bonnes raisons (son budget militaire qui n’est pas partagé par les autres Européens qui ne manqueraient pourtant pas d’y faire appel si besoin était) et de mauvaises raisons (un manque de travail, des dépenses de l’Etat sans rapport avec ses revenus et des déficits à financer sans cesse par davantage de dettes).

  • La rémunération des hauts fonctionnaires est peu transparente mais 656 hauts fonctionnaires gagnent plus que le Président de la république. La Cour des Comptes reconnaît que le niveau élevé des rémunérations des administrateurs généraux des finances publiques est difficile à justifier. On donne des primes aux fonctionnaires alors que l'Etat est en déficit ! Tout semble marcher à contresens.

  • Au final, le déficit annuel de l’Etat français atteint les 100 milliards €. La dette cumulée est désormais équivalente au PIB du pays soir 2200 milliards €… mais comme on est désormais payé pour emprunté, la vie est toujours belle sur la Terre. Pourvu que ça dure !

  • La France (le mauvais élève qui s'améliore un peu, s'il continue ses efforts) et l’Allemagne (le bon élève qui entre en difficultés mais qui saura réagir) ne pourront pas rester longtemps ensemble dans le même Euro !

A suivre........ mardi prochain

Posts récents

Voir tout

Vers un nouveau monde

Conséquences du coronavirus Dernier article : N° 50 Le coronavirus rebat les cartes et oblige tout le monde à se repositionner. Que va devenir le monde après le coronavirus : Plus de solidarité ? Plus

Barenton Confiseur

Nous reprenons le titre du célèbre livre d'Auguste Detoeuf sur le bon sens. Nous vous en conseillons la (re) lecture. Article N°49 Supplément du jour : conséquences du coronavirus Il devient de plus

© 2019 par la maison d'auto-édition Publishroom