Fiches 1 & 2 : Rapport d'étonnement d'un Extraterrestre visitant la France

L’Occident se croit indestructible, tout autant que Rome se croyait indestructible.

Un Extraterrestre en voyage en France a préparé 20 fiches pour présenter son compte-rendu de voyage aux habitants de sa Planète.

Voici les Fiches 1 & 2.


1-Démocratie, ordre public et anarchie rampante !

  • « La démocratie française a un peu plus de deux siècles. Churchill a toujours considéré que c’était un système terrible, mais il ajoutait que tout ce qu’il avait vu d’autre était plus terrible encore. On dirait que Terriens ne savent pas que quelque-chose est considéré comme le mieux …… jusqu’à ce qu‘on invente quelque chose de meilleur encore.

  • En France, un des pays qui a été le plus innovant en matière politique, la démocratie semble bien malade. Le pays ne manque pas de démocratie, il en aurait plutôt un trop plein. On ne compte plus le nombre de partis politiques. La politique est devenue un business. Être un politicien (ou une politicienne), c’est souvent, sauf pour les maires de village, faire passer son ambition personnelle avant l’intérêt de la communauté. En outre chaque élu fait partie d’un parti différent et mène une politique propre à son groupe. Chacun va de son côté, faisant du pays, une mosaïque de réformes incohérentes !

  • La démocratie est comme une pyramide inversée, avec le peuple en haut et le dirigeant politique élu en bas. Celui-ci est le « mandaté » du peuple. Chacun se prend alors pour le patron, puisque c’est chacun qui l’a élu. Pire encore, chacun croit en avoir les compétences. « Moi je … », telle est la formule la plus usitée dans la démocratie française. Chacun sait mieux que le Président ce qu’il faut faire. S’y ajoute le combat permanent qui oppose majorité au pouvoir et opposition qui en est exclue. Cette dernière était prévue pour contrôler la première, mais avec le temps, le contrôle est devenu recherche de destruction. Tout est fait pour empêcher la majorité de gouverner, jusqu’à ce qu’elle tombe et que le schéma inverse s’installe. La démocratie occidentale est tout bonnement en train de se saborder.

  • Dans ce contexte de « c’est qui le patron ? » où chacun répond « c’est moi », la loi et l’ordre ne sont plus des règles impératives puisque chacun considère qu’il a les connaissances et les compétences de les considérer comme injustes si elles ne lui plaisent pas et donc de les contourner. Les syndicats qui ont le plus grand pouvoir de nuisance (les monopoles d’Etat des transports et de la production d’électricité) contrôlent de fait le pays et imposent leur choix en paralysant l’économie.

  • L’ordre public n’est plus respecté. On ne respecte plus la police car « la police est dite injuste ». On ne respecte plus la fiscalité car « la fiscalité est dite injuste ». On ne respecte plus ceux qui dirigent car « ceux qui dirigent sont dits injustes ». On ne respecte plus la laïcité, car « la laïcité est dite injuste ». On ne respecte plus le code de la route, avec des vélos ou des trottinettes qui grillent allégrement les feux rouges car « le code de la route est dit injuste ».

  • Cette situation qui prend chaque jour davantage les couleurs de l’anarchie, n’est pas sans rappeler le désordre qui régnait en Chine du temps de Confucius (au 5ième siècle avant notre ère) et qui a servi de « mauvais exemple à ne pas suivre » aux Chinois pendant des siècles. Qui saura remettre de l’ordre dans la démocratie ? Selon Platon (qui vivait il y a 23 siècles), "la démocratie finit par engendrer l’anarchie". Les Français en sont là ».

2-Les Français et le travail

  • « Depuis 1968, les Français n’aiment plus le travail. Bien sûr certains restent courageux mais les chiffres parlent d’eux-mêmes. La France est le pays qui a la semaine de travail la plus courte, la France est le pays qui travaille le moins de semaines par année, la France est le pays qui fait le plus la grève, la France est le pays qui a le plus de retraités, le plus de fonctionnaires et le plus de chômeurs dans sa catégorie de PIB.

  • On ne peut pas connaître le nombre de jours de grève en France sans le demander à un organisme allemand qui en fait le calcul !

  • Les Français sont habitués aux querelles d’experts sur les plateaux de télévision, chacun trouvant de par le monde un pays qui fait encore plus mal sur un critère donné ! … mais jamais, comme le France, sur tous les critères à la fois !

  • Le plus grave en France, c'est la faiblesse « du travail marchand ». C’est tellement grave que les citoyens n’en entendent jamais parler par les hommes politiques ! Personne ne semble n’avoir jamais fait le calcul ! Les Français ne semblent pas savoir qu’en France, seulement 28% des habitants sont des travailleurs marchands, les seuls en définitive à financer l’économie du pays. Ils sont seulement 28% à soutenir l’édifice national, à comparer à 41% en Allemagne, en Grande Bretagne et aux Etats Unis, ou à 45% en Corée du Sud et au Japon ou encore à 55% en Chine.

  • Cette faiblesse du corps des marchands semble la cause principale de la perte de compétitivité de la France, la cause de ses délocalisations, la cause de son chômage élevé, la cause de l’effondrement de son industrie et de la faiblesse de son modèle économique.

  • Modifier l’âge de départ en retraite, augmenter le temps de travail, transférer huit millions de Français de la catégorie fonctionnaires, autres employés financés par l’Etat, personnes en retraite, personnes au chômage et personnes NI-Ni-Ni, qui vivent du système, sans y contribuer, ne sont pas des décisions qui sont partagées. On fait grève face à tout projet de changement.

  • Chaque Français ne bénéficie que de 435 heures de travail marchand. C’est peu, comparé aux 600 à 700 heures dont bénéficient la plupart de ses voisins.

  • Aucun pays ne peut survivre dans de telles conditions. Alors, qu’est-ce qui fait que cela marche quand-même en France ? La dette ! La dette est l’opium de la France depuis 1980. Le pays fait régulièrement des chèques sans provisions pour boucler ses fins de mois. La question n’est pas de savoir si cela va s’effondrer un jour, mais quand cela va s’effondrer ! ».

..... La suite mardi prochain !

© 2019 par la maison d'auto-édition Publishroom